Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La légende des 4 fils Aymon

La statue représente quatre chevaliers et un cheval. Il s’agit des quatre fils Aymon. La vie de ces chevaliers est connue par une chanson de geste de dix huit mille vers, rédigée au XIIe siècle et parfois intitulée Renaud de Montauban.

.Le duc Aymon de Dordonne, fief imaginaire qui se situerait dans le pays de Vitron en Belgique, a quatre fils prénommés Allard, Guichard, Renaud et Richard. Les quatre jeunes hommes servent à la cour de l’empereur Charlemagne. Un jour, lors d’une partie d’échec, Bertolais le neveu de Charlemagne, ne supportant pas la défaite, s’en prend violemment à Renaud. Dans la bagarre, ce dernier blesse mortellement Bertolais. Essuyant la colère de l’empereur, les quatre frères quittent précipitamment la cour. Ainsi chacun des protagonistes fait passer l’intérêt du sang avant la justice et la fidélité.

Chevauchant leur cheval Bayard, ils retournent chez leur père, qui les rejette. Ils se réfugient alors chez leur cousin le mage Maugis, résidant dans la forêt des Ardennes. Ensemble, ils bâtissent une forteresse sur un roc dominant la vallée de la Meuse. Le château prend le nom de Montessor, qui correspondrait à la forteresse de Château-Regnault. Heureuse initiative, car Charlemagne arrive avec son armée et met le siège. Suite à la trahison de Hervé de Lausanne, l’armée de l’empereur investit la forteresse, obligeant les quatre fils Aymon à se réfugier dans la forêt. Ils trompent la vigilance des soldats et partent vers le Sud.

Ils se mettent ensuite au service du roi Yvon de Gascogne. Ils se distinguent lors des combats opposant les troupes d’Yvon de celle de l’émir Beges. Pour les remercier, le roi leur donne le fief de Montauban. Néanmoins, Charlemagne les retrouve. Roland négocie la paix entre les différents protagonistes. Charlemagne accorde le pardon aux quatre frères et à leurs familles. En échange, Renaud doit renoncer au métier des armes et consacrer le reste de sa vie à Dieu. De retour de Jérusalem, il participe à la construction de la cathédrale de Cologne. Les autres ouvriers l’assassinent, car Renaud travaille davantage sans demander un salaire.

Ce récit chevaleresque du Moyen-âge a été lu par certains chercheurs, comme une démonstration de la puissance et de la résistance des ducs de Basse Lotharingie face à leurs ennemis, ainsi que de leur volonté d’indépendance face au pouvoir impérial. Le monument de Bogny sur Meuse illustre cet aspect. La statue très statique, symbolise l’ancrage au sol, la puissance et l’impénétrabilité

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc M

Généalogiste amateur et passionné d'histoire de mon département , les Ardennes . Histoire souvent méconnue !!!
Voir le profil de Marc M sur le portail Overblog

Commenter cet article