Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires ardennaises

L'histoire se répète , les historiens aussi !

Irénée Carré : l'Ardennais à l'origine d'une méthode d'apprentissage ,du Certificat d'étude Primaire dans le 08, et des sections enfantines !


Après de brillantes études  [Jean Baptiste] Irénée Carré choisit d'enseigner.
 Il évoluera  rapidement au sein de cette profession . 
En décembre 1869, il sera nommé inspecteur d'académie à Vesoul, puis à Moulins en septembre 1872.


Le 13 mars 1873,après plusieurs demandes de retour dans les Ardennes  le ministre prendra la décision de le muter à Mézières

La création de la Méthode Directe d'enseignement d'une langue

En 1886, il sera missionné pour inspecter les écoles de Bretagne, et consacra la dernière partie de sa carrière à travailler sur l'apprentissage du français  . Les principes de cette méthode apparaitront pour la première fois en 1888

Il mettra en avant une méthode qu'il nommera :

" méthode directe ou méthode maternelle ".

L'instituteur devait  procéder comme la mère de famille qui, pour apprendre à parler à son bébé, va directement de l’objet au mot, et du simple au complexe.


Le maître  s'efforçait, après avoir montré un objet, ou à défaut sa représentation, et l’avoir nommé, de le faire répéter à l’élève directement . L'apprentissage de l'écrit ne venait qu'après. 

Le ministère de l’Instruction publique reprendra cette méthode directe dans un manuel scolaire.

 

Irénée Carré exercera à l'inspection générale jusqu'à sa retraite en 1892. Inspecteur honoraire, il continuera à proposer des sujets au certificat d'études.


Le Certificat d'études primaires :


En Juillet 1871 , comme  Inspecteur d’Académie ,,   Irénée Carré  avait  organisé les épreuves du C.E.P. dans quatre cantons de la Haute-Saône.


 Dans les Ardennes, il mettra en place des sections enfantines, en toute illégalité, ce qui lui attirera les foudres de sa hiérarchie.

Celle-ci, après réflexion, les expérimentera dans la Seine et les légalisera.


    En raison de ses compétences, Irénée Carré sera nommé Inspecteur d’Académie à Lille en 1878.
En 1882 ,le Président de la République Jules Grévy l’appellera à l’Inspection générale de l’Instruction Publique .

Cette année là ,  Jules Ferry rendra obligatoire la scolarité de 8 ans à 13 ans et instituera le certificat d’études primaires à l’échelon national.


   Irénée Carré  est mort en 1909 à Sormonne , dans son village natal.


  Un monument a été élevé à sa mémoire dans la cour du Musée de Charleville. Il a été inauguré le 10 juillet 1910 lors de la fête de l’Amicale des Instituteurs et Institutrices laïques des Ardennes .  

 

                                            
Le musée " de l'Ecole d'Hier " :

Ce musée est installé au premier étage du château de l'Echelle dans l'ancienne salle de classe,  fermée depuis 1990.

Celui ci fut fondé en 1999 par Louis Maillot *


L'atmosphère  d'une  ancienne école  fut réalisée ,en sauvegardant un patrimoine :


-  tableau noir,  craie  cire d'abeille, l'encre violette, les livres, cahiers  et ardoises 
-.Ainsi que les tables en bois avec les encriers, le pupitre du maître et les cartes de géographie.
 Un certificat d'étude y était organisé régulièrement
Et l'on pouvait même se lancer à ré écrire à la plume.


*  Louis Maillot :
Il est  le 28 juin 1921 à Mohon (Ardennes) il décédera  le 17 février 2011 à Rethel  ; Instituteur, puis directeur d’école  ; militant syndicaliste  et mutualiste  Président de la MGEN pendant 20 ans  .                      

Fondateur de ce musée pittoresque.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article