Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires ardennaises

L'histoire se répète , les historiens aussi !

Augustin Trébuchon, dernier soldat français mort au combat (14-18)

Augustin Trébuchon, né au Malzieu-Forain en Lozère au hameau du Montchabrier, le 30 mai 1878, fut le dernier soldat français mort au combat de la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 1918 à Vrigne-Meuse (Ardennes).


Il a été tué à 10 h 55 du matin, soit 5 minutes avant l'heure du cessez-le-feu décidé par l'armistice du 11 novembre 1918.

Selon d'autres sources, il aurait été tué aux environs de 10 h 45 et 10 h 50.

Soldat de 1re classe, estafette de la 9e compagnie du 415e régiment de la 163e division d'infanterie, il a reçu une balle dans la tête alors qu'il portait un message à son capitaine.


 Le soldat Gazareth découvrit le corps.

                                                                         

Augustin Trébuchon avait 40 ans. Berger  en Lozère, il avait été mobilisé en 1914. Un jardin pour sa mémoire  a été inauguré à Rethondes en 2012.

.

Le premier soldat français mort de cette même guerre fut le caporal Jules André Peugeot.


 La fiche d'Augustin Trébuchon porte la mention rectificative du lieu de son décès, L'armée ayant corrigé la première version situant la mort à Dom-le-Mesnil (sur la rive gauche de la Meuse) pour la remplacer par Vrigne-Meuse (sur la rive droite).

 


 La mention « Mort pour la France » est antidatée au 10 novembre comme pour les autres Français morts le 11 novembre 1918.

 

A l'époque ,ce changement de date avait pour origine , le fait qu' il paraissait  impossible de mourir pour la France le jour de l'armistice, le jour de la victoire...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article