Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires ardennaises

L'histoire se répète , les historiens aussi !

Le viaduc d'Ariétal

Après la première guerre mondiale


La France envisageait le risque d'un troisième conflit avec les allemands.

Donc ,le projet de la ligne Maginot verra le jour dans les années 1920. Elle sera construite le long des frontières du nord à l' est de la France .


Son rôle n'était pas d'empêcher une invasion mais de la retarder pour organiser la mobilisation .


Par conséquent, la mise en place d'une telle ligne  militaire impliquait des lignes ferroviaires  en arrière du  front pour pouvoir déplacer rapidement des troupes d'un point à un autre.


 Presque partout les voies ferrées existantes seront utilisées sauf dans le secteur de la Meuse où
aucune ligne transversale située au nord de Verdun n'existait.


C'est pourquoi, pour combler ce manquement, une ligne ferroviaire sera construite à travers les coteaux d'Argonne et de Meuse . Celle ci allait  de l'ouest des Ardennes, et  à l'est dans la Meuse.


Les 1er trains circuleront à partir 1935 .


 Le viaduc d'Ariétal


Ce viaduc est situé près d'Exermont, vers Attigny .


Il fait 200 mètres de long et 5 mètres de large .
Il est composé . de 9 arches dont la plus haute s'élève à 30 mètres.


Il fut construit de 1932 à 1934, cet ouvrage permettait de relier par voie ferrée Reims, Sedan et Metz. Il faisait partie de la ligne Maginot .


Il fut  détruit partiellement par les français en juin 1940, il sera réparé par les allemands en 1941.


 En 1943, les rails  seront démontés et récupérés par les Allemands pour être expédiés sur le front russe. Dès lors, la ligne ne sera jamais remise en état et sera déclassée par tronçons successifs.

Dorénavant , il sert à l'entrainement des sapeurs pompiers et au saut à l'élastique .

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article