Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires ardennaises

L'histoire se répète , les historiens aussi !

Jean Rogissart :Poète ardennais -Prix Renaudot 1937

Jean Rogissart , instituteur et écrivain


Il naquit  le 28 octobre 1894 à Braux (08), et décédera le 11 septembre 1961 à Nouzonville ( 08).

En 1919, il épousera à Paris Charlotte Marie Seemann (institutrice également ).

Ils auront 5 enfants .

Cet instituteur était issu d'un père ouvrier et d'une mère couturière d'origine Belge .


Où exerça t - il ?
Nouzon- Rocroi  -  Signy-l’Abbaye  -  Les Mazures  -  Yvernaumont -  Touligny - Servion  - Nouzonville -Joigny-sur-Meuse .
Il prit sa retraite en 1950 .


La 2ème  guerre mondiale :


Comme beaucoup d'ardennais , il dut se réfugier hors des Ardennes . Pour lui et sa famille ,ce fut dans les 2 Sèvres .
Jean Rogissart fut nommé instituteur à Lageon.


Ensuite ,il fut emprisonné à la prison de Charleville  ( 29 -07 au 12 -08 -1944)   par la police allemande qui le soupçonnait d’ appartenir à la résistance.


  En janvier 1945, il était membre du comité directeur du Front national (mouvement de résistance ,proche du parti communiste ) dans les Ardennes ; Sa femme siégeait à la direction  départementale de l’Union des femmes françaises


L'écrivain :


Il rédigea ses 1er poèmes en 1921 .


Le 1er décembre 1937 , Jean Rogissart reçut

le Prix Renaudot pour le roman, Mervale

[ édité chez Denoël ] .

Il y eut plus de 30 rééditions .


Il écrivit également une œuvre populaire et humaniste, Les Mamert .Celle ci était composée de sept romans .


Il décrivait ses ouvrages ainsi :


 « J’ai voulu dans cette suite brosser une fresque sociale et politique de la vie populaire pour la vallée de la Meuse à partir de 1830 ».


D’autres romans suivirent  :

-Les Hauts de Rièzes en 1945

-La Cense aux rougnes en 1948

-Lune d’avril en 1951

-Hurtebise aux griottes en 1954

-Passantes d’octobre en 1958 (prix Eugène Le Roy)

-Le Clos des noires présences en 1961.

 

.Jean Rogissart et Aragon :


Les 2 hommes s'étaient rencontrés lors d'un salon littéraire . Louis Aragon y avait présenté l'un des romans de notre ardennais .


Naturellement ,les 2 hommes échangeaient   des rapports réguliers .


Rogissart servit de guide à Aragon , lorsque celui ci visita  les Ardennes en Janvier 1951 en vue de l'écriture d'un volume : Les Communistes, mai-juin 1940.

Parmi la famille Rogissart , il y a une survivante du bagne de Nouvelle Calédonie { Un clic sur le lien ci contre -

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article