Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires ardennaises

L'histoire se répète , les historiens aussi !

Les traces ardennaises de Jean Mermoz , le célèbre aviateur .

 Jean Mermoz , naquit  à Aubenton dans l'Aisne, à 2 pas des Ardennes , le 9 décembre 1901 et disparu dans l'océan Atlantique le 7 décembre 1936 .

C'était  un légendaire aviateur français de l'Aéropostale, surnommé l'« Archange ».


Ses parents se sont séparés en 1902 .Le divorce fut prononcé en 1922.

Jean  passa une partie de son enfance dans les Ardennes , chez ses grands-parents ( Mainbressy - 08 )avec sa mère :Gabrielle Gillet   .

Elle était  couturière à Charleville .En 1934 , le pilote lui  acheta une maison à Rocquigny

 .
Mermoz fit ses études à Paris  .


En 1920 , il s'engagea dans l'armée :aviation . Il intègra le 34e régiment d'aviation du Bourget, qui lui permit de postuler à l'École Militaire d'Istres.


 Il passa ensuite les épreuves du brevet de pilote, mais, au cours de l'une d'entre elles, son moteur cala au décollage. L'appareil s'écrasera dans les arbres .Résultat : une jambe cassée et la mâchoire fracturée.

Une autre tentative de vol se solda par un capotage lors de l'atterrissage final sur le terrain d'Orange. 


Mermoz eut tout de même droit à un dernier essai. Il obtint son brevet le 9 février 1921.
Le 24 avril 1922, il compte 600 heures de vol, en dix-huit mois.


La vie militaire ne le passionnait pas  . Ayant obtenu un congé libérable de trois mois, le 25 mars, il sera finalement démobilisé en juin 1924 .


Ne trouvant pas d'emploi dans l'aviation , il connaîtra la misère et devra vivre de petits emplois, tour à tour balayeur, gardien de nuit, manœuvre, laveur d'automobile avant de finir à copier des adresses sur des enveloppes .


Le 28 septembre 1924 ,un contrat  pour les  Lignes Latécoère, lui sera proposé .


Latécoère et la Compagnie Générale Aéropostale
 Mermoz commencera chez Latécoère comme mécanicien .Il sera  ensuite  affecté en qualité de pilote, sur la ligne Toulouse-Barcelone , alors que le franchissement des Pyrénées était encore un défi permanent .


En 1926, il pilotera  sur la liaison courrier Casablanca-Dakar, où lors d'un vol , il sera contraint de se poser en bord de mer. Après avoir marché une journée dans le vent de sable, ils sera capturé  . Après trois jours de captivité , il sera libéré contre une rançon de 1000 Pesetas. Malade ,il bénéficiera d'un congé sanitaire.


Les 10 et 11 octobre 1927, Mermoz et Élisée Négrin réussissent un vol sans escale de Toulouse à Saint-Louis du Sénégal.


Ils ont effectué leur raid, Toulouse-Dakar, d'une distance de 4 270 kilomètres, en 23 heures et 30 minutes.


En 1927,  la Compagnie Générale Aéropostale,  envoie Mermoz, en tant que chef pilote, à Rio de Janeiro.Il développera les vols de nuit, puis s'attaquera à franchir la Cordillère des Andes. 


En 1930, Mermoz prouvera  que le courrier peut être transporté d'un continent à l'autre avec l'avion, alors que précédemment, cela s'effectuait avec  des bateaux .


Ce n'était pas l'heure :
Peu de temps après son mariage avec Gilberte Chazottes, il sera victime d'un spectaculaire accident, alors qu'il testait le prototype destiné à la traversée de l'Atlantique-Nord.

Au-dessus de Toulouse, alors qu'il effectuait des passages de vitesse, l'appareil ne lui répondait plus. Pour la 1ere fois de sa vie, on lui avait imposé un parachute, il sera récupéré au sol, sans  blessures  graves.


En 1933 (12-01)  Mermoz  tentera  et réussira de retraverser l'Atlantique-Sud ,3 ans après sa conquête, en décollant de l'aérodrome de Paris-Le Bourget .


Mais malgré ces succès et autres records, le gouvernement et la nouvelle compagnie Air France , n'honoreront pas les commandes de plusieurs avions à la société Avions Couzinet .


La France se verra  peu à peu dépassée par les compagnies américaines et allemandes, sur un trajet qu'elle avait pourtant ouvert . Mermoz deviendra inspecteur général d'Air France.


Entre 1930 et 1936, Mermoz aura effectué vingt-trois traversées de l'Atlantique-Sud.


Disparition:


 A  la suite d'un problème de  moteur  ,à  Dakar ,il disparaît à bord de l'hydravion  Latécoère 300 ( le  "Croix-du-Sud " ), le 7 décembre 1936 avec à son bord :


-Alexandre Pichodou, copilote
- Henri Ézan, navigateur
- Edgar Cruveilher, radio
- Jean Lavidalie, mécanicien  .


La disparition de Jean Mermoz sera vécue en France comme une catastrophe nationale  .


Suite à cet accident Jean Mermoz, ainsi que tout l'équipage de la Croix-du-sud, sera cité à l'ordre de la nation, sur la demande de Léon Blum, sous la présidence de Albert Lebrun ( 1 ) .


Il avait accompli sa 24e traversée de l'Atlantique sur la ligne postale qu'il avait été le premier à tracer. Jean Mermoz totalisait 8200 heures de vol.


Les pilotes d'Air France ont longtemps porté la cravate noire , pour rappeler le deuil de Mermoz .

 

 

 

Politique :
Dénonçant , selon lui , la démagogie parlementaire asservie par les intérêts particuliers, et adepte du culte du chef, il était ainsi l’une des figures emblématiques de la « droite d’ordre » . Il sera , après sa disparition, intégré immédiatement au panthéon républicain .


( 1 ) Albert Lebrun 

http://histoire08ardennes.over-blog.com/2017/02/une-ardennaise-1ere-dame-de-france-jeanne-nivoit-epouse-lebrun.html

 

D'autres pilotes , en lien avec les Ardennes :

 

 

  -Henri Louis Brégi   est un aviateur français, né à Sedan le 4 décembre 1888, mort durant la 1ère guerre mondiale  ......[La suite ici]

 

 

- Roland Garros : Sa stéle est implantée dans les Ardennes (St Morel-08)..... [ La suite ici ]

 

 

- Hamilton Coolidge    était un pilote  américain ,  pendant la Première Guerre mondiale .    [ la suite ici ]

 

 

-Transport en ballon de Paris à Lonny (08)  .....  [ La suite ici ]

 

 

- Le 1er décollage a t il eu lieu dans les Ardennes ? [la suite ici ]
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article