Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires ardennaises

L'histoire se répète , les historiens aussi !

Henri Ninnin : Médecin de Louis XV et 1er traducteur de Celse " l'hippocrate latin ".

Henri Ninnin naquit ,le 11 février 1722   ,dans les Ardennes à Poix  (canton d'Omont ), où son père était notaire, .

Très jeune il  commença  ses études à Paris , puis revint les terminer à Reims , auprès d'un membre de sa famille Jean Baptiste Ninnin (professeur d'humanités et Chanoine ).

Il restera à Reims , jusqu'en 1752 où il professait à la faculté (Docteur Régent ).Une apoplexie mit fin à ses jours, à Paris, le 30 octobre 1800 .


Il présenta 2 thèses :


-1/ sur la salubrité de la Vesle ( affluent  de l'Aisne )   qui eut une certaine renommée à l'époque .Car Ninnin y exposait les possibilités curatives des eaux de cette rivière .


-2/ sur le Chanoine Godinot ( 1 )


Il sera reçu au doctorat le 18-11-1749 .


Sa réputation arriva vite aux oreilles de beaucoup de notables de l'époque .

Ainsi , Henri Ninnin devint médecin de Louis de Bourbon (Comte- abbé de Clermont en Argonne ) .


Ensuite Louis XV le prendra comme  médecin , à partir de 1765 .


Ses autres fonctions seront :


- 1 er médecin des armées du Roi du Portugal
- Inspecteur des hôpitaux militaires
- Médecin de l'artillerie de France

Ces fonctions  l'emmenèrent en Allemagne, en Espagne et au Portugal .

Malgré sa renommée , il restait  accessible aux pauvres , et cherchait à soulager les indigents . 


Outre , ses fonctions de haut niveau ,Henri Ninnin  aura laissé une bibliographie de médicale importante .


Il s'agit de la 1ère traduction d'Aurelius-Cornelius Celse .


Elle fut publiée en 1753 en français et sont détenues par 3 bibliothèques   dans le monde .Les autres traductions arriveront bien plus tard en 1824 et 1846 .


Qui est Aulus Cornelius Celsus ?


En français , il est appelé " Celse " .


C'est un personnage majeur dans l'étude de l'origine de la médecine antique qui serait né à Vérone en 29 avant J.-C.

Il était surnommé l'Hippocrate latin et le Cicéron de la médecine .

Il rédigea  le premier ouvrage complet sur la profession médicale.

Son traité de médecine récapitule toutes les connaissances accumulées depuis Hippocrate (médecin grec),et classa les maladies en trois catégories :


- 1/les maladies curables par le régime alimentaire : Celse y distingue les maladies générales et les maladies locales ;


-2/ les maladies curables par les médicaments : l'encyclopédiste décrit les urgences médicales et les infections chroniques dont le traitement peut être retardé ;


-3 /les maladies curables par l'art manuel (la chirurgie): il y différencie les maladies d'organes et les maladies osseuses (du ressort de l'orthopédiste).


Il étudia avec soin les fièvres, les dysenteries infectieuses, et distingua les parasitoses intestinales à vers plats et à vers ronds.

Celse réserva une place à part aux maladies saisonnières ainsi qu'à celles de l'adolescence et du grand âge. La pneumologie occupa une place importante dans son œuvre. Il fit une étude minutieuse des régimes alimentaires. Les 7e et 8e livres de son ouvrage seront consacrés à la chirurgie, dans lesquels il recensa une cinquantaine d'instruments chirurgicaux. Son ouvrage était le plus important grâce à la précision et à la clarté des descriptions. Il consacra aussi un chapitre de son " De Medicina " aux cancers. Celse avait  des connaissances en ophtalmologie. Son ouvrage traite de 250 plantes.


 La traduction de Ninnin fut un ouvrage précieux sur le fond comme sur la forme auquel l'Ardennais consacra beaucoup de temps et d'énergie . Bien que contesté au début , au prétexte d'approximation , ses travaux furent reconnus plus tard , comme très utiles et  d'excellentes qualités .

 

( 1 )Godinot était un religieux catholique français, vigneron champenois et un bienfaiteur de la ville de Reims.Comme janséniste, il sera exclu du   collège des Chanoines et  se consacra à la culture de ses vignes dans la région. Il s'enrichira grâce à la vente de ses vins fins et consacrera une grande partie de sa fortune à des œuvres de bienfaisance : création d'écoles chrétiennes gratuites, fondation du premier hôpital au monde pour cancéreux, assainissement de la ville et création de plusieurs fontaines publiques. Ses dons permirent aussi l'embellissement du chœur de la cathédrale de Reims.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article