Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires ardennaises

L'histoire se répète , les historiens aussi !

François Ier de Clèves , le Comte de Rethel qui inspira la Princesse de Clève

François Ier de Clèves , Comte de Rethel (né en 1516 - mort le 13 février 1562 à Nevers), comte  puis duc de Nevers  est un personnage important de la cour des rois François Ier et Henri II de France. Il fait partie des chefs de guerre qui commandent l'armée royale durant les dernières guerres d'Italie. Il était gouverneur de la ville de Châlons qu'il défendit contre Charles Quint, et gouverneur de Champagne.

Également comte de Dreux,  d'Eu et de Beaufort, et seigneur d'Isles . Le titre de Comte de Rethel lui est acquis par :
-sa mère : Marie d'Albret d'Orval (1491 † 1549) , Comtesse de Rethel
- et de sa grand mère  : Charlotte de Bourgogne, elle-même comtesse de Rethel 


Rethel était un fief  champenois , dans les Ardennes , tombé aux mains des ducs de Bourgogne et passé aux branches de Nevers / Rethel .
Il se marie le 10 janvier 1538 avec Marguerite de Bourbon-Vendôme (1516-1559).
Sa belle mère est la tante du futur Henri IV .
3 de ses enfants seront seront Comte et Duc de Rethel .
Il est le personnage ayant inspiré " La Princesse de Clève " de Madame de La Fayette .


La Princesse de Clèves :

C'est un roman de Marie-Madeleine de La Fayette, d'abord publié anonymement en 1678.


L’histoire se déroule entre le mois d'octobre 1558 et celui de novembre 1559, à la cour du roi Henri II puis de son successeur François II.
Mademoiselle de Chartres est une jeune fille de 16 ans et arrive à la cour du roi Henri II. Le prince de Clèves tombe amoureux d'elle, mais ce sentiment n'est pas partagé. Ils se marient. Elle tombe amoureuse du duc de Nemours, mais leur amour serait illégitime, puisqu'elle est mariée. Afin d'éviter de le revoir elle se retire de la cour, et avoue sa passion à son mari. Celui-ci meurt de chagrin. Elle décide alors de se retirer dans un couvent.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article