Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Louis Matout :On lui doit le plafond de la salle d'Auguste au musée du Louvre

Louis Matout,peintre né à Renwez  le 19 mars 1811,
mort à Paris le 24 janvier 1888.

D'origine modeste, c'est grâce à la générosité d'un architecte rencontré sur un des chantiers
 ou il travaille pendant sa jeunesse que ce dernier l'aide à être admis à l'Éécole des beaux-arts
 de Paris.

Il commence à exposer ses œuvres au Salon de 1833. En 1852, le ministre des beaux-arts, Achille
 Fould, lui passe commande d'un tableau sur le sujet d'Ambroise Paré faisant la ligature pour
remplacer la fresque centrale alors délabrée peinte par Esprit Antoine Gibelin en 1778, ainsi
 que les deux fresques qui la cantonnaient, pour la décoration du grand amphithéâtre de l'école
de Médecine. Pour recouvrir ces trois fresques il commande également deux autres tableaux :
l'un représentant Lanfranc et l'autre représentant Desault. Ces trois tableaux disparurent, ainsi
 que le reste des fresques de Gibelin, dans un incendie le 8 octobre 1889. Sa notoriété lui vient
 d'ailleurs à l'époque de ses travaux de décoration de différents munuments publics tels que les
églises Saint-Gervais, Saint Merri et Saint Sulpice, ou encore les cathédrales d’Alger,
 de La Rochelle et d’Angoulême.
Il reçoit la décoration de chevalier de la Légion d'honneur en 1857.

Collections publiques:

En France :
- Ajaccio, musée Fesch : Moïse abandonné sur le Nil, avant 1864, huile sur toile
- Cathédrale d'Angoulême
- Château d'Annecy : Danse Antique, huile sur toile
- Musée des beaux-arts de Carcassonne :
- Le Goût, 1849, huile sur toile
- Le Dieu Pan au milieu des nymphes, 1847, huile sur toile
- Châteauroux, musée Bertrand : Le Mauvais riche, 1860, huile sur toile
- Clamecy, musée d'Art et d'Histoire Romain Rolland : La Mauresque d'Alger, ou Femme mauresque,
1851, huile sur toile
- Cathédrale Saint-Louis de La Rochelle:
- Jésus chez Simon le pharisien, 1879, huile sur toile
- Jésus embrassant les enfants, ou Laissez venir à moi les petits enfants, vers 1882,
huile sur toile
- Mâcon, musée des Ursulines : Femme de Boghari tuée par un lion ; Épisode de la vie du désert,
 1853, huile sur toile

- Paris, église Saint-Gervais-Saint-Protais, chapelle Saint-Anne
- Paris, église Saint-Sulpice : Saint-Louis relevant les morts
- Paris, église Saint-Merri
- Paris, musée du Louvre :
- L'Assemblée des dieux, 1868, plafond de la salle d'Auguste, peinture à l'huile
- Projet pour une composition allégorique, crayon noir et rehaut de blanc
- Une Armée de guerriers armés, en costume médiéval, Salon de 1874, crayon noir et rehaut de blanc7

- Faculté de médecine de Paris, grand amphithéâtre : Ambroise Paré réalisant la première ligature,
 1853, huile sur toile (œuvre détruite)
- Université Paris Descartes : Plafond

En Agérie:

- Alger, cathédrale Saint-Philippe d'Alger (devenue depuis la mosquée Ketchaoua)

- Le général Antoine Alfred Eugène Chanzy, député des Ardennes et ambassadeur de France en Russie, recommanda Louis Matout à Edmond Turquet, sous-secrétaire d'État à l'Instruction publique et aux Beaux-arts, dans une lettre du 24 juin 1879 pour qu'on lui passe des commandes

Plafond commandé en 1865 pour la salle du musée des Antiques, dite salle des Empereurs.
Ambroise Paré faisant la première ligature

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc M

Généalogiste amateur et passionné d'histoire de mon département , les Ardennes . Histoire souvent méconnue !!!
Voir le profil de Marc M sur le portail Overblog

Commenter cet article