Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Abbaye de Laval Dieu

L'Abbaye de Laval Dieu est l'une des trois églises de la commune de Monthermé elle est issue d'une ancienne abbaye fondée en 1128 destinée à l'origine à des chanoines réguliers de l'ordre de Prémontré sous le vocable de saint Remi.


Au xiie siècle, Ithier dit « le Dévot », comte de Rethel, fonda plusieurs abbayes sur les terres qui lui appartenaient. Ainsi, il fonda à Monthermé en 1128 avec l'archevêque Renauld de Martigné l'abbaye de Laval-Dieu du latin Vallis Dei la Vallée de Dieu, la Val Dieu. destinée à des chanoines réguliers de l'ordre de Prémontré sous le vocable de saint Remi.
L'abbaye est rattachée à la France en 1629 avec la souveraineté de Château-Regnault.
À cette période, elle était située sur la paroisse de Monthermé; son enclos fermé de murs à l'est au nord et à l'ouest et de la rivière Semoy au sud contenait cinq arpents de terrain, avec église, lieux claustraux, maison abbatiale et différents bâtiments de basse-cour, une brasserie, un étang, plusieurs moulins à farine et à écorces, une pêcherie à saumons ainsi que les jardins de l'abbatiale et de la communauté
En 1128, le comte Ithier (Whiter) donna à Gauthier de Saint-Maurice, premier abbé de l'abbaye Saint-Martin de Laon le lieu dit Bouche-de-Semoy situé au confluent de la Meuse et de la Semoy afin d'y fonder l'abbaye de Laval Dieu.
En 1141, Nicolas Ier de Chièvres, évêque de Cambrai confirmait la donation faite à l'abbaye par Gauthier Tonnerre (un quart de l'alleu de Monthermé).
Avant 1174, Renaud de Rozoy donne à Laval Dieu ce qui lui appartient à Monthermé contre une redevance annuelle de deux saumons sa vie durant.
En 1176, Pierre de Montcornet laisse à Laval Dieu ce qu'il prétend avoir sur la donation faite par Whiter.
Vers 1187, Geoffroy de Porcien donne à Laval dieu tout ce qu'il possède à Monthermé.
En 1190, le seigneur Amaury de Raucourt céda à l'abbaye la moitié de deux moulins et étangs près d'Haraucourt (l'autre moitié appartenant aux moines de l'abbaye d'Élan).
En 1217, Jacques Ier d'Orchimont cède son droit de terrage en conservant l'usufruit de l'alleu de Linchamps et cède aussi les dîmes.
Malgré les donations, les revenus de l'abbaye restèrent plutôt modestes. Les comptes de décimes de 1346 étaient de deux cent livres parisis et en 1790 lors de la déclaration, leur temporel était évalué à vingt-cinq mille livres de revenu. En 1641, l'église abbatiale d'origine avait été rebâtie.
Durant la nuit du 16 au 17 août 1696, l'église de la communauté fut endommagée à la suite d'un incendie volontaire provoqué par des éléments de la garnison de Maastricht. De ce fait, le roi Louis XIV exonéra l'abbaye du payement des décimes pendant trois ans. La façade ouest de l'édifice fut réparée trois ans plus tard dans un style baroque flamand de briques et de pierres jaunes de Dom-le-Mesnil.
La communauté fut dissoute à la Révolution française, les biens vendus en 1791 à un dénommé Sieur Grimblot un associé de la verrerie de Laval-Dieu, pour la somme de 43 100 livres.
Les bâtiments furent transformés puis détruits lors des bombardements du 15 mai 1940.
La chapelle de l'abbaye est l'un des rares éléments restés intacts et on peut y voir des boiseries du xviiie siècle ainsi que plusieurs dalles funéraires datant du Moyen Âge. Les plafonds datés de 1767, avec les symboles de la Trinité et des Béatitudes (Croix de Malte).
C'est au sein de cette communauté que le compositeur d'opéras, Étienne Nicolas Méhul, natif de Givet, s'est exercé, sous la direction du chanoine organiste allemand Guillaume Hanser qui avait fondé à Laval Dieu une école de musique. Seul le buffet de l'orgue (1771) subsiste aujourd'hui.
L'ensemble incluant l’église, les ruines de la maison et le terrain descendant jusqu'à la Semoy fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 18 juin 1963
L'abbaye est aujourd'hui un lieu qui accueille des animations culturelles comme le Printemps des Légendes.
L'abbaye a compté 45 prélats:

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Marc M

Généalogiste amateur et passionné d'histoire de mon département , les Ardennes . Histoire souvent méconnue !!!
Voir le profil de Marc M sur le portail Overblog

Commenter cet article