Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude Raphaél Duvivier :dirigea les ouvrages et constructions de La Roche-sur-Yon.

Claude-Raphaël Duvivier, né à Charleville en 1771 et mort à La Roche-sur-Yon, alors nommée Bourbon-Vendée, le 9 novembre 1821, est un ingénieur des Ponts et Chaussées.
Claude Raphaël Duvivier fut un élève de l’École des ponts et chaussées. Il devint professeur de mathématiques, répétiteur à l'École polytechnique et savant ingénieur. En 1797 il fut chargé de diriger, sous les ordres de Louis-Charles Boistard, la construction du Grand-Pont de Nemours et, de 1804 à 1808, il établit le pont de Bonpas sur la Durance, un pont en charpentes, de 45 travées pour 600 mètres de portée.

En 1809, il fut chargé des travaux du département de la Vendée. Il rédigea des plans pour le dessèchement des marais, la navigation et le redressement des rivières de ce département, et enfin donna le plan et dirigea presque tous les ouvrages et constructions de La Roche-sur-Yon.

Après la Restauration, il reçut la légion d'honneur

La Roche sur Yon : Une ville Napoléonienne
Une semaine après s'être proclamé empereur, Napoléon signe le décret du 5 prairial an XII (25 mai 1804) qui transfère le cheflieu de la Vendée de Fontenay-le-Comte à La Roche-sur-Yon. Ce décret constitue l'acte fondateur de la ville et réorganise le département. François Cormier, ingénieur des Ponts et chaussées, élabore le plan de la ville en 1805 : une forme pentagonale, ceinturée de boulevards, dessine une ville nouvelle pouvant accueillir 12 à 15 000 habitants.La direction des opérations sera confiée à Claude Raphaél Duvivier . La place centrale, entourée de bâtiments représentant le pouvoir, symbolise les choix de l'Empereur. Tout autour, la ville s'organise en damier selon un modèle de cité fonctionnelle.
La construction de l'Hôtel de ville

En 1805, sur le plan officiel de la nouvelle ville approuvé par l'Empereur, une « maison de ville » figure au quart sud est de la place centrale.En 1809, le préfet invite la municipalité à faire construire rapidement un hôtel de ville en recourant à l'emprunt. Le projet est adopté par le Conseil municipal du 20 juillet 1810 et confié à Duvivier, ingénieur des Ponts et Chaussées. Les travaux sont achevés à la fin du 1er Empire et les dépenses sont soldées en 1820. On retrouve dans le dessin d'élévation de l'hôtel de ville les références architecturales de l'école nationale des Ponts et Chaussées

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marc M

Généalogiste amateur et passionné d'histoire de mon département , les Ardennes . Histoire souvent méconnue !!!
Voir le profil de Marc M sur le portail Overblog

Commenter cet article